Culture en lasagne

Références: L’art du jardin en lasagnes, de Jean-Paul Collaert, éditions Edisud, 2010 et Magazine Les 4 Saisons du jardin bio n°186, janvier/février 2011

Étape 1- Le carton

Étaler du carton en faisant chevaucher les plaques de carton sur toute la largeur et la longueur de la butte.
Pourquoi du carton ?
Parce qu’il va finir par se dégrader et qu’il permet dans un premier temps d’empêcher les vivaces (comme le chiendent) de pousser par occultation de la lumière.

Étape 2 – les matières vertes

Les matières vertes sont des matières organiques fraîches, plutôt humides, azotées (exp. : la tonte de gazon, les épluchures de légumes, les tailles de haie, le fumier frais…)
Étaler une première couche de matières vertes d’environ sur 5 cm.

Étape 3 – les matières brunes ou sèches

Les matières brunes ont des matières organiques plutôt sèches, riches en carbone (paille, broyat de branches, feuilles mortes, foin, petits branchages…).
Étaler une couche de 5 à 7 cm de matières brunes.

Étape 4,5,6 : on continue les lasagnes !

Comme des lasagnes, continuer à alterner déchets verts et déchets bruns. L’idéal est de de terminer par les matières les plus décomposées.
TOUT AU LONG DE LA CONFECTION DES LASAGNES IL EST NÉCESSAIRE D’ARROSER
La lasagne doit être à saturation d’eau.

Étape 7 : Une couche mince de compost

Pour limiter les évaporations d’eau, on étale une fine couche de compost tout autour de la butte.

INFOS : Cette technique est applicable de février à avril

culture en lasagne

Cliquez pour agrandir

  • Elle permet de recréer rapidement un sol fertile, c’est un vrai concentré d’eau et de nutriments pour les plantes.
  • On peut planter juste après, à condition de faire un trou dans la butte et d’y insérer du terreau
  • La lasagne va monter en température, ce serait dommage de brûler les cultures !
  • Idée, afin d’éviter trop de temps passé à la recherche de matière verte, chez soi, on peut prévoir de la créer les jours de tonte.
  • Et l’année prochaine, au fur et à mesure, la butte diminue par l’action des micro-organismes qui digèrent les matières. Alors soit vous recouvrez à l’automne de feuilles mortes ou de paille ou de broyat, soit vous recréez des buttes en lasagne l’année suivante.

LIMITES DE LA CULTURE EN LASAGNE

Cette technique est efficace mais très consommatrice d’énergie (humaine pour rechercher beaucoup de matière première, chaleur, CO2 dégagé par les buttes dans le processus de compostage) et d’eau. Ainsi, si vous pouvez anticiper, et si votre sol n’est pas trop pauvre, il est préférable de démarrer son jardin sans travail du sol à l’automne en couvrant simplement ses plates-bandes ou buttes de feuilles mortes, de paille ou de Bois Raméal Fragmenté.

Guy Bideau

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share